Message sur le Forum
Forum

L’exercice physique

La durée est manifestement plus importante que l’intensité

Et voici une bonne nouvelle : il n’est pas nécessaire de s’astreindre à un entraînement intensif et épuisant pour profiter des bienfaits de l’activité physique !

On a en effet constaté qu’une augmentation modérée de l’activité physique, par ex. marcher, monter les escaliers ou faire le ménage, avait déjà des répercussions positives.

D’où tenons-nous d’ailleurs cette idée que seuls des efforts physiques extrêmes sont bénéfiques?

Nous mettons souvent à tort l’accent sur la performance sportive et négligeons les aspects qualité de vie et espérance de vie.

Une promenade hebdomadaire de deux heures à un rythme confortable est préférable à une séance intensive d’une demi-heure où l’on transpire et s’essouffle. Telle est la conclusion d’une étude de l’université de Harvard réalisée sur près de quarante mille femmes américaines de 45 ans et plus.

Les femmes qui s’adonnent à la marche jusqu’à une heure par semaine ont un risque d’infarctus de 14 % inférieur aux femmes qui ne font jamais d’exercice physique. Plus on bouge, mieux c’est. C’est ce qu’ont observé les chercheurs : ainsi une marche d’une à deux heures par semaine réduit-elle de moitié le risque d’infarctus. A noter que ce calcul ne tient pas compte des déplacements que l’on effectue à la maison entre la table du salon et la cuisine, entre la salle de bains et le canapé devant la télévision.

Aussi importante que puisse être la durée de l’exercice physique, et aussi négligeable que semble être le rythme adopté, on constate qu’une agréable promenade de trois kilomètres ou une marche soutenue, à 5 km/h, réduisent le risque d’infarctus dans les mêmes proportions. Cela vaut tout au moins pour les femmes. En effet, aucune recherche n’a été effectuée à ce jour chez les hommes.

Conclusion: l’essentiel, c’est de bouger le plus souvent possible et le plus longtemps possible! L’intensité de l’effort ne joue qu’un rôle secondaire. Il n’est donc pas nécessaire de souffrir pour rester en bonne santé. Il suffit simplement de s’accorder un peu de temps.