Message sur le Forum
Forum

Le mérycisme

« Du Grec mêrukadzein qui signifie « rumination », le mérycisme correspond au retour volontaire (régurgitations) des aliments de l’estomac dans la bouche. Ceux-ci peuvent être à nouveau mastiqués, « ruminés ». Ce trouble rare des conduites alimentaires concerne davantage le nourrisson garçon âgé entre 5 et 10 mois que l’adulte.

Chez les enfants hospitalisés ou maltraités par exemple, le mérycisme est généralement compris comme un signe de carence affective. Il est souvent associé à un reflux gastro-oesophagien hérité d’une anomalie anatomique de l’oesophage. L’enfant atteste d’un tic de rumination surtout lorsqu’il est seul, sans la présence de personne ; il cesse de ruminer quand il perçoit la venue d’un adulte. Le mérycisme n’a pas de conséquence physique : il ne modifie ni la croissance ni l’appétit. Le pronostic de cette pathologie est généralement bon chez l’enfant. Une psychothérapie familiale s’avère nécessaire à la guérison.

Chez l’adulte, on observe de même que chez l’enfant les deux symptômes suivants :

  • Régurgitation.
  • Remastication.

Dans 20% des cas, le mérycisme adulte peut être articulé à un trouble :

  • Boulimique

ou

  • Anorexique.

L’évolution de cette pathologie peut s’accompagner de dénutrition, déshydratation ou encore d’un retard de développement (chez l’adolescent).

L’indication thérapeutique la plus adaptée serait une prise en charge psychothérapeutique du patient. »

Partagez Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur GooglePlusPartager sur PinterestPartager sur Linkedin