Message sur le Forum
Forum

Anonyme 5

Bonjour,

j’ai 33 ans,j’ai commencé par faire de l’anorexie à l’age de 15 ans, j’étais en seconde je travaillais bien en classe.

A la fin de la seconde, je pesais 38 kg pour 1m60,cela me convenais, j’étais enfin très mince, j’avais perdu 12 kg en 3 mois parce qu’un garçon qui me plaisait m’avait trouvé « de grosses fesses ».

Mes parents se sont inquiété, j’ai eu une aménhorrée pendant un an et demi, mais j’avais la chance d’avoir une famille unie et présente et pour leur faire plaisir j’ai repris 5 kg.Ensuite je me suis maintenu à 45/46 kg.

Jusqu’au jour où j’ai « craqué » pour un dessert; puis2, puis3….

Et que j’ai découvert le vomissement.

En fait je suis arrivé à vomir très facilement et d’autant plus facilement que la prise de nourriture est importante. Cela a duré jusqu’à ma première grossesse à 22 ans, ou j’ai fais un break(j’ai pris 15 kg en essayant de me nourrir parfaitement pour que le bébé n’ai aucune carence…

Mais cela a repris par la suite.

j’ai 33 ans, 4 enfants en bonne santé, je suis mère au foyer, marié et heureuse, en bonne santé ou tout de moins en apparence, mais je vis avec une boulimie au quotidien sans que personne de mon entourage ne soit au courant, j’aurais trop honte de « gaspiller de la nourriture ».

Je sais aujourd’hui qu’il s’agit d’une maladie mais je pense aussi qu’il s’agit d’une question de volonté, de critères de beauté, de société et de toute façon pour se soigner il faut le dire, moi j’ai trop honte.

Je pense que je vais vivre longtemps avec cette maladie, jusqu’à ce que je sois mamie!!!

Je pèse aujourd’hui 49 kg + ou – 2, je fais très attention à mes 4 filles à qui j’espère cela n’arrivera jamais.

j’ai beaucoup de choses à dire sur la boulimie et je pense que beaucoup de personnes sont dans mon cas: les filles que vous voyer s’empifrer quotidiennement et ne pas prendre un gramme, si elles ne font pas du sport ou une autre activité physique, c’est qu’elles vomissent.

Je ne crois pas aux « nature » maigres ou aux « gros » qui ne mangent rien: dans les camps de concentration il n’y avait pas de « gros ».

j’aimerais rester anonyme et vous remercie pour ce site.