Boulimie : un trouble qui se tait

Nombreuses sont les personnes souffrant de boulimie qui avouent n’avoir rien dit à personne de leur trouble. La boulimie est une pathologie qui passe sous silence ses symptômes : les crises ont lieu à l’abri des regards, la silhouette est parfois dissimulée, les aliments disparaissent des placards… pas l’ombre d’une souffrance ?

Mais sûrement l’ombre d’un doute, quand on sait que ces individus crient leur malaise, leur mal-être dans ces impulsions alimentaires. Il faut savoir douter de l’eau qui dort comme de la boulimie qui sévit. Ce trouble des conduites alimentaires n’est pas nécessairement visible, comme c’est le cas par exemple de l’anorexie, où la personne se décharne aux yeux des autres. Dans la boulimie, le poids est relativement maîtrisé par les stratégies compensatoires à l’instar des vomissements provoqués. La boulimie est agile dans l’art de la dissimulation ; c’est pourquoi bien souvent la personne qui en souffre parvient à cacher son trouble à son entourage.

Dès lors, il faut rompre l’isolement boulimique, le huis clos infernal que la boulimie inflige à son patient. Faire silence la rend plus efficace : la boulimie qui ne se sait de personne a le champ libre pour détruire un peu plus chaque jour la personne. Cette dernière, si elle s’inscrit dans une démarche active, devra libérer ses maux par les mots. Avouer à son entourage que l’on souffre de la boulimie n’est pas chose aisée mais, c’est bien là le début d’une longue lutte vers la guérison. Mettre en maux sa souffrance pour les autres est aussi un moyen de se la représenter à soi. On devient soi-même conscient de sa sombre souffrance.

Parler de la boulimie, briser sa solitude, pour reprendre contact avec la vie.

Géraldine Munch sur Boulimie.com par Pascal Couderc

Géraldine Munch est psychologue clinicienne et auteure, totalement bilingue français espagnol.

Pascal Couderc est psychologue clinicien , psychanalyste et auteur, fondateur de boulimie.com en 1998. Il exerce à Montpellier et à Paris.

Partagez Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur GooglePlusPartager sur PinterestPartager sur Linkedin