Les T.C.A.

Les troubles du comportement alimentaire sont de plus en plus fréquents dans nos sociétés. Le rapport à la nourriture est étroitement lié à l’état physique, psychique, mental, émotionnel ou encore culturel et environnemental de chacun.

Les TCA : définition des troubles du comportement alimentaire

Les troubles du comportements alimentaires (TCA) correspondent par définition à une pratique alimentaire inhabituelle du rapport à l’alimentation. Parallèlement, une grande souffrance psychique s’inscrit dans ces troubles.

Les troubles alimentaires les plus fréquents sont entre autres l’anorexie mentale, la boulimie et l’hyperphagie. Mais aussi plus rarement l’orthorexie, la potomanie ou encore le mérycisme. Ces pathologies sont de réels troubles psychiatriques du registre de l’addiction et de la névrose obsessionnelle. Les troubles alimentaires sont comparables à la béquille permettant de tenir le coup face à une fracture, un choc ou une traversée.

Quelles sont les causes des troubles du comportement alimentaire ?

Les causes des troubles du comportement alimentaire sont multifactorielles. Elles sont individuelles et psychologiques, autant que socioculturelles ou encore environnementales. Le contexte social (culte de la minceur, sur-médiatisation..), le milieu culturel (artistique, mode..) ou encore la modification de notre mode de vie (stress, dépression..) sont en cause.

Les troubles du comportement alimentaire, quelles conséquences ? 

Tout trouble du comportement ou des conduites alimentaires s’accompagne de conséquences propres. Les conséquences sont physiques (troubles digestifs, aménorrhée, déficit cognitif, problèmes dentaires, maladies cardiovasculaires..) mais aussi psychiques et sociales (dépression, anxiété généralisée, ruminations, suicide, isolement..).

Quelles sont les solutions face aux troubles du comportement alimentaire ?

Comme pour tout trouble ou pathologie, une prise en charge précoce et multidisciplinaire (médecin, nutritionniste, psychologue..) est nécessaire et vitale. La dimension sociale est également à prendre en compte, au même titre que la dimension familiale.

La thérapie reste bien évidemment un élément majeur du traitement des troubles alimentaires, qui sont une conséquence directe d’un mal-être profond.

Les T.C.A ou quand la nourriture nous tue

Les troubles du comportement alimentaire sont un paradoxe. Ils oscillent entre la position de défense, qui soulage momentanément des douleurs, et celle d’une arme de destruction fatale contre soi-même et ses angoisses profondes.