Message sur le Forum
Forum

L’I.M.C.

L’indice de masse corporelle : I.M.C ou Body Mass Index B.M.I.) ou indice de Quételet constitue une mesure du poids d’une personne par rapport à sa taille, qui correspond relativement bien à la teneur en graisse de l’organisme chez les adultes.

Les experts considèrent le BMI comme l’indice le plus utile de l’obésité chez les adultes quand les seules données disponibles concernent le poids et la taille. Le BMI est calculé pour chaque personne interrogée (en l’occurrence dans le cadre de l’enquête Eurobaromètre) en divisant le poids corporel (exprimé en kg) par la taille (exprimée en m) au carré.

Si le résultat se situe entre 18 et 20, la personne présente une insuffisance pondérale ; quand l’indice est inférieur à 18, on parle d’insuffisance pondérale grave.

Une personne ayant un BMI compris entre 27 et 30 présente une surcharge pondérale ; quand le BMI atteint 30 ou plus, on parle de surcharge pondérale grave.

Il n’existe pas de consensus international quant à la classification de l’obésité légère, et une fourchette de 25 à 30 est quelquefois utilisée.

Comment le calculer ?

Attention : l’interprétation de cette formule est applicable chez l’adulte de 18 à 65 ans. Elle n’est pas valable chez l’enfant, la femme enceinte ou certaines personnes très musclées. D’autres précisions sur les limites de l’IMC sont données dans la partie professionnelle de ce dossier.

Surpoids et obésité en fonction de l’IMC ?

La mesure de l’indice de masse corporelle permet d’estimer l’état nutritionnel. C’est un moyen simple et fiable pour dépister l’obésité chez l’adulte, chez l’homme comme chez la femme.

L’obésité est définie par un IMC supérieur ou égal à 30,0 Kg/(m2).

Le tableau ci dessous donne les définitions des experts de l’International Obesity Task Force (organisme lié à l’organisation mondiale de la santé).

Classification IMC (kg/m2)

Maigreur <18,5

Normal 18,5 à 24,9

Surpoids 25 à 29,9

Obésité > 30

Obésité massive > 40

Référence : WHO World Health Organisation. Obesity: preventing and managing the global epidemic. Report of WHO Consultation on Obesity. Geneva, 3-5 june 1997 (WHO/NIT/NCD/98.1):1998.

* Attention : L’interprétation de l’IMC est applicable chez l’adulte de 18 à 65 ans. Elle n’est pas valable chez l’enfant, la femme enceinte ou certaines personnes très musclées. Il n’existe pas de définition consensuelle de l’obésité chez la personne âgée.

Un indice élevé augmente-t-il vos risques ?

Oui. Une augmentation de l’IMC accroît le risque de survenue de certaines maladies. C’est notamment le cas pour les maladies cardiovasculaires (infarctus, insuffisance cardiaque, hypertension artérielle), certaines maladies pulmonaires (syndrome d’apnée du sommeil) ou encore des affections touchant les articulations (arthrose du genou, par exemple).

En cas de surpoids ou d’obésité, votre médecin ou votre diététicienne sont les mieux placés pour en parler avec vous, et vous exposer les risques encourus. Dans la partie professionnelle de ce dossier, nous donnons des informations scientifiques plus détaillées sur les liens existants entre augmentation de l’IMC et risques médicaux.

Partagez Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur GooglePlusPartager sur PinterestPartager sur Linkedin