Le poids de l’oubli dans l’anorexie

L’oubli est comme la colonne vertébrale de l’anorexie. Via ce trouble des conduites alimentaires, le sujet tend aussi bien à oublier une partie de lui, de sa vie, qu’à se faire lui-même oublier. Rejeter une réalité dans l’oubli prend alors ici une double signification : je veux oublier et je veux que l’on m’oublie.

Je veux oublier… mais quoi ?

Oublier le passé… lequel ?

Celui qui m’a été insupportable… pourquoi ?

Voilà autant de questions que cherche à taire l’anorexie. Cette dernière surgit dans l’existence du sujet pour ne pas avoir à regarder vers le passé et le comprendre.

L’anorexie vient carencer la mémoire, comme pour recréer une amnésie défensive. Je me défends de me rappeler alors j’oublie. Le seul inconvénient reste celui de faire de l’oubli une réalité, celle de l’anorexie. De par ce trouble, l’individu acte l’oubli qu’il s’impose : il ne mange plus et se décharne, comme pour faire mourir ses souvenirs douloureux de l’enfance et lui aussi par la même occasion.

Je veux que l’on m’oublie. La personne qui souffre d’anorexie tente, avec son trouble, de disparaître aux yeux de tous. Se faire oublier des autres est pour elle une manière de disparaître et d’emporter avec elle ses blessures d’antan. Se faire oublier des autres lui permet de s’oublier elle-même car s’ils ne la considèrent plus, comment espérer qu’elle se souvienne d’elle-même ?

Se faire oublier est, enfin, une issue salvatrice selon elle ; elle croit abréger ses souffrances quand elle se rend absente aux yeux des autres. Elle veut qu’on l’oublie pour qu’elle n’est plus à se rappeler qui elle est, qui elle a été et surtout, ce qu’elle souffre.

Dans l’anorexie, l’oubli dynamise un désespéré projet pour que les mémoires effacent les traces des souffrances de l’enfance.

Géraldine Munch sur Boulimie.com par Pascal Couderc

Géraldine Munch est psychologue clinicienne et auteure, totalement bilingue français espagnol.
Pascal Couderc est psychologue clinicien , psychanalyste et auteur, fondateur de boulimie.com en 1998. Il exerce à Montpellier et à Paris.
Partagez Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur GooglePlusPartager sur PinterestPartager sur Linkedin