L’hyperphagie : une faim de loup.

L’hyperphagie entre dans la catégorie des Troubles des Conduites Alimentaires (T.C.A) en ce qu’elle correspond à une consommation permanente de nourriture, avalée en quantités trop abondantes. La personne qui souffre d’hyperphagie pourrait correspondre à l’expression « avoir une faim de loup ».

Elle pourrait car, en réalité, ce n’est pas de faim dont il s’agit dans l’hyperphagie. Au contraire, l’individu qui souffre de ce trouble n’a pas faim ; il a besoin de manger. Il n’est plus question de manger jusqu’à obtenir une sensation de satiété mais un sentiment d’apaisement. Dans l’hyperphagie, on éprouve la nécessité de manger sans pour autant être capable de s’arrêter ; on mange jusqu’à l’épuisement. Au même titre que l’anorexie et la boulimie, l’hyperphagie s’articule autour de la notion centrale de compulsion : c’est la compulsion qui transforme la nourriture en une drogue, une substance addictive dont on ne peut se séparer.

Si l’hyperphagie aspire au soulagement, quel est alors ce moteur qui incite l’individu à manger en permanence ? Manger pour oublier… mais oublier quoi ? qui ? Manger est une action qui occupe le sujet : pendant qu’il mange, il ne pense plus, il croit oublier, il se sent enfin soulagé. Si la nourriture apporte un apaisement, elle est sûrement une arme érigée contre une angoisse. Cette angoisse serait si forte et insupportable que le sujet trouverait en la nourriture une solution de secours immédiate pour la neutraliser. Néanmoins, l’hyperphagie, se leurrant de solutionner le problème en l’oubliant un instant, ne se contente que de le déplacer. A la place d’une crise d’angoisse, il plonge dans une crise d’hyperphagie où le recours à la nourriture est poussé à l’extrême.

En apparence, la personne souffrant d’hyperphagie s’adonne à la nourriture car elle a une faim de loup. En fait, elle mange pour conjurer l’angoisse et y venir à bout.

Géraldine Munch sur Boulimie.com par Pascal Couderc

Géraldine Munch est psychologue clinicienne et auteure, totalement bilingue français espagnol.

Pascal Couderc est psychologue clinicien , psychanalyste et auteur, fondateur de boulimie.com en 1998. Il exerce à Montpellier et à Paris.

Partagez Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur GooglePlusPartager sur PinterestPartager sur Linkedin