Séverine

Temps de lecture : < 1 minutes

J’ai juste envie que ça s’arrête, que pendant la crise, mon coeur s’arrête de battre et de ne plus souffrir.

J’aimerais rejoindre ma mère qui m’a abandonnée en arrêtant elle aussi de vivre, d’oublier ce corps que je hais parce qu’il a été sujet aux mains incestueuses de mon frère.

Je n’arrive plus à faire semblant d’être heureuse, de croire que le grand amour arrivera.

Il faut arrêter de nous mentir avec ces histoires.

Vous avez besoin d’aide ?

Je vous propose la Visio-consultation

  • Réponse rapide assurée
  • Rendez-vous en visio en quelques jours maximum
  • Partout dans le monde et en France pour les francophones
  • Equipe de psychologues spécialisés diplômés (ADELI)