Message sur le Forum
Forum

Le mérycisme

“Du Grec mêrukadzein qui signifie “rumination”, le mérycisme correspond au retour volontaire (régurgitations) des aliments de l’estomac dans la bouche. Ceux-ci peuvent être à nouveau mastiqués, “ruminés”. Ce trouble rare des conduites alimentaires concerne davantage le nourrisson garçon âgé entre 5 et 10 mois que l’adulte.

Chez les enfants hospitalisés ou maltraités par exemple, le mérycisme est généralement compris comme un signe de carence affective. Il est souvent associé à un reflux gastro-oesophagien hérité d’une anomalie anatomique de l’oesophage. L’enfant atteste d’un tic de rumination surtout lorsqu’il est seul, sans la présence de personne ; il cesse de ruminer quand il perçoit la venue d’un adulte. Le mérycisme n’a pas de conséquence physique : il ne modifie ni la croissance ni l’appétit. Le pronostic de cette pathologie est généralement bon chez l’enfant. Une psychothérapie familiale s’avère nécessaire à la guérison.

Chez l’adulte, on observe de même que chez l’enfant les deux symptômes suivants :

  • Régurgitation.
  • Remastication.

Dans 20% des cas, le mérycisme adulte peut être articulé à un trouble :

  • Boulimique

ou

  • Anorexique.

L’évolution de cette pathologie peut s’accompagner de dénutrition, déshydratation ou encore d’un retard de développement (chez l’adolescent).

L’indication thérapeutique la plus adaptée serait une prise en charge psychothérapeutique du patient.”

Partagez Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur GooglePlusPartager sur PinterestPartager sur Linkedin