Message sur le Forum
Forum

Tristana

“L’amie”

Amie d’un jour

Amie d’une nuit

Amie pour toujours

Amie pour la vie

Caresse mon âme rugueuse

Du baiser de tes lèvres soyeuses

Estompe les blessures

Du spectre de mes angoisses

Qui de son cianure

Me ronge et m’harrasse

Toi ma meilleure amie

Toi ma meilleure ennemie

Néé de mes ambitions suprêmes

Enfant, démon du blasphême

Un jour de mélancolie

Soudain tu as surgit

Ho combien de fois tu m’as promis

Les douces fleurs du paradis

Mais si sournoisement tu m’as trahie

M’abandonnant à mes utopies

De ton feu j’ai été envahie

De ton coeur tu as fait ton logis

Mais du fond des ténèbres je crie

Lorsque ma vie tu anéantis

Noyée dans l’amertume

Perdue dans la brume

A jamais je demeure ton esclave

Lorsque de ton poison je me gave

Tristana

“Chimères”

La brise caresse mes oreilles

Les vagues du rêve me bercent

Et m’élèvent jusqu’aux merveilles

Dans un tourbillon d’ivresse

Je flotte parmi les nuages

D’une volupté intense

Et dans l’élan de cette délicieuse délivrance

Je me laisse guidée par les nages du voyage

Effleurée par la finesse de la transparence

Envahie par la sérénité de son indolence

Du baiser de la douceur

J’embrasse l’harmonie de mon plus désiré heur

La princesse des ombres a abdiqué

Et sur son trône d’étoiles

Siège la plus délicate des puretés

Déesse des cieux

Drapée de l’apaisante blancheur de son voile

Laiteux

Puis portée par un souffle de légèreté

Je me disperce au gré des vents

Sans cette amertume

Que la réalité

Si fidèlement

Ne cesse de nous affliger

Dans l’écume

De son univers accablant

Tristana

Partagez Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur GooglePlusPartager sur PinterestPartager sur Linkedin